Les incontournables

La Havane : la légendaire capitale de Cuba plonge instantanément le voyageur dans une ambiance singulière et dépaysante. Trois quartiers retiennent plus particulièrement l’attention.

- La Vieille Havane, classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, émerveille par ses splendeurs architecturales, ses couleurs chatoyantes, ses petites rues pavées, ses places historiques, son authenticité mélangeant le style colonial espagnol et néo-classique. L’ensemble forme un décor authentique animé par des scènes pittoresques où circulent sans cesse de vieilles voitures américaines.
- Le Centro Habana : accolé à la Vieille Havane, ce quartier typique et animé rejoint en son autre extrêmité le quartier du Vedado. On y trouve notamment le Capitole, la fabrique de cigares de Partagas, la Casa de la Musica, ou encore le quartier chinois.
- Le Vedado, quartier central actuel de la ville. C’est dans ce quartier qu’il faut être le soir venu pour s’imprégner de l’ambiance animée de la capitale cubaine, boire l’un de ces fameux cocktails cubains à base de rhum, ou écouter de la musique cubaine authentique et se laisser aller à danser sur des notes effrénées de salsa.

Pour relier ces quartiers, on peut longer le fameux front de mer havanais, le Malecón, en empruntant un coco-taxi, sorte de scooter-remorque, surmonté d’une coque jaune.
  

Vous aimerez…

 

déambuler dans les petites rues encastrées de la vieille ville ;
découvrir les 4 grandes places : plaza de la Catedral, plaza Vieja, plaza de Armas et plaza de la Revolución;
flâner le long du Malecón le soir venu pour profiter de la douceur de ce front de mer, comme le font les Havanais, en vous laissant happer par les notes de musique de rue ;
boire le meilleur des daiquiris au monde, assis au comptoir du Floridita à côté de la statue en bronze d’Ernest Hemingway ;
visiter une école et donner des fournitures scolaires ou des jouets aux enfants.


Santiago, deuxième ville la plus importante de Cuba, est le berceau de la Révolution et de l’ensorcelante salsa cubaine. Tout un programme donc pour le voyageur en visite dans cette ville à la population métissée, accueillante et chaleureuse.
Son centre historique, plus confidentiel qu’ailleurs, compte des bâtisses parmi les plus anciennes de la colonisation espagnole. Sa forteresse ne manque pas non plus d’intérêt. Elle protégeait la ville contre les attaques régulières des pirates et des corsaires.

Les environs de la ville sont aussi à explorer. Vous pourrez visiter la basilique del Cobre, dédiée à la Vierge patronne de Cuba, où plane une ambiance de superstition. Et, dans le parc naturel de Baconao, le site de la Gran piedra, énorme pierre culminante à environ 1200 mètres d’altitude que le vaillant voyageur atteindra après avoir monté quelques 400 marches, offre un panorama à couper le souffle.

Mais c’est surtout pour son ambiance unique, ambiance endiablée et rythmée par la musique et la danse cubaine, que les visiteurs de Santiago apprécient le plus la ville. Avis aux amateurs : en juillet, la ville célèbre son carnaval haut en couleurs et en musique, réputé pour être le carnaval le plus spectaculaire de toute les Caraïbes.

Vous aimerez…

   découvrir la plus ancienne demeure de Cuba : la maison du conquistador Diego Velázquez ;
 vibrer au son de la salsa et admirer les danseurs à La Casa de la Trova ;
 voir les Cubains en pleine partie de dominos dans la rue ;
déambuler le week-end dans la calle Heredia pour y entendre les meilleurs musiciens de l’île ;
 découvrir les environs de Santiago (la basilique El Cobre, le site de la Gran piedra) et visiter les ruines des plantations caféières franco-haïtiennes de La Isabelica ;
 assister à un match de base-ball, le sport national ! Santiago dispose d’une des meilleures équipes de base-ball au niveau national.

Véritable bijou d’architecture coloniale espagnole, Trinidad donne la sensation que le temps s’y est arrêté. Le voyageur est comme plongé dans le décor d’un film des années 1950. Il se perd en douceur dans des petites rues pavées, lève la tête pour admirer les balustrades en bois et les grilles en fer forgé, les splendides maisons d’époque aux teintes pastel surmontées de toits en vieilles tuiles. Et il entend le ronronnement des vieilles voitures rutilantes et le claquement de sabots des chevaux ou des ânes qui tirent des carrioles. Sur un pas de porte, ou au détour d’une petite rue, le voyageur rencontre un paisible cubain, chapeau vissé sur la tête et cigare à la bouche.

De nombreux tournages de films ont d’ailleurs eu lieu dans cette authentique petite bourgade, classée au Patrimoine Mondial Culturel de l’UNESCO. Ses habitants sont, de plus, réputés pour leur accueil particulièrement chaleureux. Bienvenue sur ce site d’exception, tout proche de la mer des Caraïbes et des montagnes du massif de l’Escambray.

Vous aimerez…

  découvrir la sublime plaza Mayor ;
parcourir les marchés animés d’artisanat local ;
monter à bord d’un train à vapeur qui était utilisé pour le transport de la canne à sucre exploitée dans la Vallée de los Ingenios ;
faire une randonnée équestre au Ranchón El Cubano, au départ de la Finca María Dolores située à seulement 3 km de Trinidad ;
vous régaler d’une exquise langouste chez l’habitant, ou même loger dans l’une des nombreuses jolies maisons de charme de la ville.

Ville fondée par des Français au service des conquistadors espagnols, Cienfuegos est surnommée « La perle du sud ». Considérée comme l’un des plus belles villes de Cuba, Cienfuegos s’ouvre sur une magnifique baie et sur la mer des Caraïbes.

Elle offre à ses visiteurs un patrimoine culturel et architectural largement marqué par l’influence française. La ville peut d’ailleurs se targuer d’avoir le seul arc de triomphe de l’île, qui s’ouvre sur le magnifique parc José Martí, aux allées bordées d’arbres et de fleurs et où prédomine la statue de ce héros national (fondateur du Parti Révolutionnaire Cubain). Le Paseo del Prado, longue artère bordée de sublimes maisons à colonnades, est aussi un lieu de promenade très prisé. On peut également y admirer un magnifique théâtre d’époque, le théâtre Terry, construit par un commerçant de sucre vénézuélien, et le Palacio del Valle, splendide demeure où se mêlent les styles mauresque et vénitien.

Le centre de la ville est assez animé en journée et le front de mer toujours agréable en début de soirée pour profiter de la douceur de la brise marine. Pour les amateurs de vie nocturne, la ville dispose de nombreux lieux de sorties.

À voir aux alentours de Cienfuegos : le spectaculaire Jardin botanique qui abrite l’une des plus importantes collections d’arbres et de plantes exotiques des Caraïbes, et pour les amoureux de nature, les belles cascades de El Nicho.

Vous aimerez…

  découvrir la Casa del Fundador, pur témoignage de l’architecture néoclassique ;
monter au sommet du belvédère du Palacio Ferrer pour accéder à l’une des plus vues de Cienfuegos ;
prendre un verre au Café Tomás, un endroit très animé jouxtant le superbe théâtre Terry ;
découvrir le parc José Martí et le centre historique de la ville ;
déambuler sur la Promenade du Prado, l’une des plus longues au monde ;
faire une excursion-randonnée jusqu’aux chutes majestueuses de El Nicho dans le massif de l’Escambray.

Passage obligé pour les inconditionnels de Che Guevara, véritable ville-symbole de la victoire aussi improbable que déterminante du Che sur les soldats du régime en place alors. C’est à Santa Clara que s’élève le mausolée qui abrite les restes du célèbre révolutionnaire Ernesto Che Guevara et de six autres de ses compagnons de guérilla. Ce haut fait d’armes, relaté notamment dans le Museo de la Revolución, met en lumière la stratégie qui permit aux quelques 300 révolutionnaires cubains d’emporter la victoire sur les 3000 hommes à la solde de Batista.

Vous aimerez…

  l’imposante et fameuse statue du Che dominant le mausolée ;
voir le train militaire blindé que le Che fit dérailler, ce qui lui a ouvert les portes de la victoire ;
la visite du mausolée et du musée retraçant l’histoire du Che