Les insolites

Playas Del Este : Ces plages sont situées à l’est de La Havane. C'est donc l’un des intérêts majeurs de cet endroit qui se trouve à seulement une demi-heure environ de la capitale cubaine. Ces plages, encore peu connues de la majorité des touristes, sont recommandées aux voyageurs qui souhaitent combiner farniente et ambiance locale. Les havanais aiment en effet fréquenter ces plages (surtout le week-end et en été) pour profiter du soleil et de la mer. Une ambiance typiquement cubaine y règne, qui pour certains peut paraître un peu bruyante, pour d’autres, bien au contraire, festive et authentique. A noter cependant que l’offre hôtelière est très réduite sur ces plages, mais il existe des bonnes solutions alternatives, telle que le logement chez l’habitant.


Vous aimerez…

 

l'authenticité de ces belles plages ;
la proximité avec La Havane.


Cayo Jutías : Petit îlot totalement vierge à une heure au nord de Viñales, Cayo Jutías séduira le voyageur qui souhaite découvrir de splendides plages, moins touristiques et hors sentiers battus. Accessible par la route puis un pont en bois, à environ une heure et demi de Viñales, l’îlot accueille notamment toute une population de Jutias, petits animaux rongeurs typiquement caribéens (sortes de ragondins), qui ont donné son nom au Cayo. Vous trouverez un bar-restaurant sur place, mais pas d’hébergement.



Vous aimerez…

 

 





le cadre paradisiaque et complètement sauvage de petit îlot
 


Playa Larga et Girón
Non loin l’une de l’autre, ces deux plages peuvent être une étape entre La Havane et Trinidad ou entre Viñales et Cienfuegos. Situées dans la célèbre Baie des Cochons, les deux hôtels existants sont de qualité assez moyenne, même s’ils sont bien conçus, sous forme de bungalows-maisons répartis dans un jardin. Le voyageur peut aussi choisir l’option d’un logement chez l’habitant dans cette région. Au programme des activités possibles : pêche, snorkeling, plongée sous-marine, découverte de terres humides de la Cienaga de Zapata, et soirée à l’ambiance locale.


Vous aimerez…

  apprécier les très beaux fonds marins ;
profiter du contact avec la population cubaine ;
découvrir Caleta Buena, terrain d’origine volcanique où s’est formée une vaste piscine naturelle d’eau turquoise.

Playa Maguana : Voilà un endroit hors des sentiers battus, encore peu touristique et qui gagne vraiment à être connu. Située à 22 km de Baracoa, ce véritable petit coin de paradis offre au voyageur une plage étincelante de sable fin, ourlée par une nature tropicale luxuriante et une mer cristalline. Le voyageur appréciera aussi la qualité de son hébergement, simple mais propre, soigné et très agréable.

Vous aimerez…

  cette belle pause après avoir visité Santiago de Cuba et Baracoa ;
son charme authentique ;
sa plage magnifique.

Cayo Saetia : Un lieu complètement hors du commun. Ce petit cayo accessible par la route, abrite belles plages, nature exotique et, plus surprenant, une faune africaine. Une sorte de réserve naturelle à l’écart de tout, entre Baracoa et Holguin, une parenthèse inattendue. Le lieu est calme et totalement dépaysant, et on peut y observer notamment iguanes, autruches, zèbres, antilopes, girafes, chameaux, ou buffles. Un hébergement en harmonie avec l’environnement accueille le voyageur simplement, pour une étape reposante et atypique.


Vous aimerez…

  le côté atypique et très dépaysant du lieu ;
profiter de la dizaine de petites plages sauvages qu'offre le cayo ;
faire un mini-safari sur l'île pour y observer les animaux exotiques.

Réputé pour avoir été notamment fréquenté par Ernest Hemingway qui passait des journées entières à pêcher dans cette zone, Cayo Sabinal est situé au nord de la baie de Nuevitas. Il offre des plages absolument superbes et totalement vierges. Des flamants évoluent sur l’îlot qui abrite en abondance l’arbre qui a donné son nom au cayo, le Sabina.
Pas d'hébergement et pas de tourisme de masse, le Cayo Sabinal est un endroit unique et authentique qui vaut le détour. Il est par exemple possible de le visiter en excursion depuis Camagüey.


Vous aimerez…

  apprécier l’authenticité et la virginité de ces magnifiques plages ;
observer les colonies de flamants roses qui peuplent le cayo ;
admirer les fonds marins au masque et tuba.

María La Gorda : Situé dans la Péninsule de Guanahacabibes (mot aborigène désignant l’habitat des iguanes), cette région fut longtemps le repaire de forbans, flibustiers, pirates et contrebandiers. Maria La Gorda bénéficie aujourd’hui de la réputation incontestable d’offrir les plus beaux sites de plongée à Cuba (avec l’Archipel de Los Canarreos et les Jardins de la Reine). Epaves de galions naufragés et autres trésors d’époque sont à admirer parmi un décor de fonds-marins d’exception. Néanmoins nos conseillers experts de Cuba recommandent cet endroit exclusivement aux voyageurs férus de plongée sous-marine. Le seul hébergement accueillant les visiteurs est totalement isolé (pas de village aux alentours) et plutôt de qualité moyenne. Le site est situé à plus de 5h de La Havane.


Vous aimerez…

  participer aux sorties organisées de plongée sous-marine ;
profiter de la très belle plage et de la quiétude du lieu.