Les insolites

Remedios est surnommée « la petite Cendrillon de Cuba ». Cette ravissante petite ville coloniale a été épargnée par le tourisme et elle possède une des églises les plus anciennes de l’île. Il y règne un calme apaisant et on s’y déplace à vélo ou en carriole. À Noël, il ne faut pas rater les célèbres parrandas. Durant ces fêtes populaires deux groupes concurrents s’engagent dans des compétitions de rue festives avec feux d’artifices, chants et musiques, défilés de chars lumineux, ou encore bals en tenues traditionnelles.

Vous aimerez…

  l’étape paisible et chaleureuse de cette charmante petite ville de province ;
 les hébergements de charme ;
 les fameuses parrandas en période de Noël ;
 les fêtes et spectacles folkloriques très vivants aux mois de mai et juin.

Au centre de l’île, Camagüey est une ville agréable au cœur d’une zone rurale et elle constitue une étape intéressante entre Santiago et La Havane. Son centre historique est inscrit au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO et il a été très bien préservé. Belles places pavées typiquement coloniales, églises anciennes, statues historiques, labyrinthe de ruelles tortueuses et façades colorées attendent le voyageur de passage à Camagüey.

Un peu partout dans la ville, vous verrez des tinajones, ces jarres traditionnelles de terre cuite sont une véritable spécialité locale. Une légende dit que celui qui boit de l’eau dans l’une de ces tinajones tombera alors amoureux de la ville et qu’il y reviendra forcément.

Vous aimerez…

  le marché en plein air Agropecuario El Río où l’on boit de délicieux batidos (jus de fruits frais locaux) ;
le ranch Belén et la Sierra del Chorillo avec une faune et une flore uniques, à découvrir à pieds, en jeep ou à cheval ;
le Mamá Inés, un bar à l’ambiance unique ;
une excursion au Cayo Sabinal, au nord de la baie de Nuevitas, avec d’époustouflantes plages encore totalement vierges.

À l’extrémité de l’Oriente, Baracoa est la première colonie fondée par les Espagnols, en 1511. Cette charmante ville tire tout son charme de son isolement. Située en bord de mer et s’ouvrant sur une large baie, avec les montagnes pour toile de fond, Baracoa est digne d’une carte postale authentique où les panoramas sont saisissants. El Yunque, montagne en forme d’enclume, domine notamment ce panorama. À une époque, elle fut un lieu de contrebande : trois forts y furent donc construits pour repousser les attaques et les commerces douteux.

De nombreuses possibilités d’excursions et de randonnées attendent les voyageurs pour découvrir ce petit coin au charme naturel et hors du commun. Côté visites, le voyageur appréciera particulièrement la cathédrale Nuestra Señora de la Asunción, construite en 1511, et où se trouve la Cruz de la Parra, dernière croix existante plantée par Christophe Colomb aux Amériques.

Le soir venu, la place de la Cathédrale est le lieu de rendez-vous pour se retrouver, discuter, flâner, prendre un verre dans l’un des bars environnants, ou pour aller écouter de la bonne musique cubaine à la Casa de la Trova.

Vous aimerez…

  gravir El Yunque (avec un guide) : au terme d’une ascension d’environ 600 mètres, un somptueux panorama vous attend ;
 visiter la Finca Toa, sur la rivière du même nom, et y faire un excellent déjeuner et une balade en barque.
 découvrir Boca de Miel, authentique petit village de pêcheurs, à seulement à 2 km de Baracoa ;
 faire une randonnée dans le parc national Alejandro de Humboldt et aller vous rafraîchir à l’une de ses cascades
 vous baigner dans les gorges du fleuve Yumuri ;
 découvrir, sur la route de Yumuri, la playa Manglito, une plage de sable blanc qui s’étend le long d’un lagon et bordé par un charmant village, entre cocotiers et amandiers ;
visiter la Finca Toa, sur la rivière du même nom, et y faire un excellent déjeuner et une balade en barque.

Surnommée Gibara la Blanche en raison de sa luminosité, Gibara est une petite ville de pêcheurs pittoresque, située à une trentaine de kilomètres d’Holguín. Sa superbe baie est pleine de barques colorées qui attendent leur départ en mer, tandis que la ville, paisible et accueillante, rayonne par ses splendeurs coloniales. Comme magnétisé par ce décor hors des sentiers battus, le voyageur en quête d’une ambiance locale ne sera pas déçu. De l’autre côté de la baie se trouve une jolie plage sauvage de sable fin.

Vous aimerez…

  découvrir cette petite ville hors des sentiers battus et pleine d’authenticité ;
 les hébergements de charme et de bonne qualité ;
 profiter de la fraicheur des grottes, des bassins naturels et des cénotes ;
 explorer les plages et les sites naturels à proximité de la ville.

C’est la seconde ville la plus ancienne de Cuba et la ville-capitale de la région de Granma, célèbre province renommée pour sa beauté naturelle et pour son passé historique : c’est ici que Fidel Castro et ses soldats rebelles débarquèrent et ses habitants sont loués dans l’hymne national cubain.

Le centre de la ville a été restauré et déclaré patrimoine national. Encore peu touristique, Bayamo constitue une étape agréable et hors des sentiers battus, sur la route entre Santiago et Camagüey.  Si le visiteur y passe en fin de semaine, il pourra découvrir l’animation authentique de la cubanía, fête traditionnelle qui se déroule dans les rues de la ville, avec orgues à l’ancienne, parties d’échecs et bien sûr de la danse.

Vous aimerez…

  la plaza de la Revolución, historique et animée ;
une balade dans l’une des carrioles tirées par des chevaux ;
les fêtes traditionnelles de la cubanía le samedi soir ;
une excursion dans le parc national de la Sierra Maestra.

  Holguín est la capitale de la province du même nom. Grande ville située à seulement une trentaine de kilomètres de la côte, elle est encastrée entre deux collines. Plusieurs universités s’y trouvent, ce qui en fait une ville jeune et animée. Surnommée « la ville des parcs » en raison du nombre important de places publiques ombragées, Holguín est un point de passage agréable, non loin des plages de Guardalavaca et sur la route de Gibara.

A ne pas manquer…

 le point de vue magnifique sur toute la ville depuis la Loma de la Cruz.